DEFINITION DE LA FORCE   

La force, sous son aspect purement physique, se définit par les  différentes qualités suivantes :

La résistance

La puissance musculaire

La vitesse

L'adresse

Les qualités d'action

Le saut

La  technique

La résistance, également appelé "fond", est la faculté de produire un effort quel qu'il soit, ou bien de supporter la fatigue, de manière prolongé.

Cet élément de force dépend essentiellement de la valeur de fonctionnement:

        - du coeur 

        - et des poumons.

Elle est la conséquence naturelle de l'entraînement régulier et méthodique et surtout de l'effort soutenu en général et des déplacements en particulier;

Elle dépend également d'une vie saine et sans excès et est intimement liée à l'état de santé.

Elle est la qualité essentielle de la force.

La puissance musculaire est la capacité d'exécuter avec les différentes parties du corps des efforts suffisants en tout sens ( tirer, pousser, lever, grimper, lancer, porter , se défendre etc...

Elle dépend non seulement du degré de développement des muscles mais également de l'excitation nerveuse qui leur est communiquée par la volonté,c'est à dire par la puissance du système nerveux

La vtesse est la faculté de se déplacer rapidement ou d'accomplir des gestes vifs , des détentes rapides, des départs rapides, etc...

Elle dépend non seulement de la sensibilité du système nerveux et de sa puissance, mais également de la qualité musculaire et de la souplesse des articulations.

Les muscles fins et longs sont plus favorables aux mouvements vifs que les muscles gros et courts.

L'adresse est l'habileté à se servir de ses muscles et à utiliser ses aptitudes pour obtenir un résultat précis.

Elle permet d'économiser ses forces et recule l'apparition de la fatigue.

Les qualités d'actions sont des qualités telles que l'énergie, la volonté, le courage, le sang froid, le coup d'oeil, la décision, la fermeté ou la tenacité. Ou bien encore la confiance dans sa propre valeur pour vaincre ses peurs, la maitrîse du vertige ou la résistance aux douleurs physiques ou morales.

La connaissance des procédés d'exécution des exercices naturels et utilitaires indispensables, et en même temps, un degré suffisant d'aptitude dans chacun d'eux.

L'endurance au froid, à la chaleur et d'une manière globale aux intempéries. Ces qualités font partie en fait de la résistance générale citée ci dessus.

Enfin la sobriété, c'est à dire la tempérance dans son alimentation.

Il s'agit ci dessus de la  force, sous son aspect purement physique, car, comme précisé dans la doctrine, une vraie éducation est une synthèse ( se reporter à la doctrine ).

" La vraie force réside non pas seulement dans les muscles, le souffle, l'adresse,... mais avant tout, dans l'énergie qui l'utilise, la volonté qui la dirige ou le sentiment qui la guide. "

 Georges Hébert - La Méthode naturelle - Tome 1