LA   MESURE DE LA FORCE 

La mesure de la force permet à chacun de mieux se connaître et donne aux entraîneurs un outil précieux de comparaison et de suivi des progrès effectués. Elle permet en outre de rapidement découvrir les points faibles et  d'orienter l'entraînement en conséquence pour y palier.  

Elle pourrait s'effectuer :

1) par de simples prises de mensurations ( tour de bras ou de mollet etc... ) et de les comparer à des échelles préétablies afin de pouvoir en déduire un niveau.

2) ou bien par l' enregistrement de paramètres par toutes sortes d'instruments pour mesurer la capacité respiratoire, la puissance du coeur , ou encore la force des bras ou jambes etc...

Pour autant, ces mesures ne donneront jamais d'indications précises sur la valeur de la force, au sens hébertiste du mot. D'un point de vue pratique et utilitaire, il n'y a qu'un seul moyen de déterminer avec certitude la valeur réelle d'une personne, c'est de voir cette dernière éxécuter, réellement, des exercices concrets et d' avoir les moyens de "noter" ses performances.

"Astérix et Obélix"

Dessin de Uderzo

Lequel est le plus fort ??
La réponse n'est peut être pas aussi évidente qu'elle paraît l'être...

 Les épreuves mesurables avec performances cotées 

(Georges Hébert : La Méthode Naturelle Tome 1 / Quatrième partie / III.1)

Les 12 épreuves

Pour évaluer avec une précision suffisante la force, il faut un nombre sufffisant d'épreuves tirées des principaux exercices naturels et faisant intervenir, ensemble ou séparément, les divers éléments constituant cette dernière: résistance, force musculaire, vitesse, adresse, etc

Une série synthétique, essentiellement modifiables et modulables au soin des entraîneurs, peut ainsi être déterminée.

 

Elle comprend 12 épreuves:

      - 3 épreuves de courses : vitesse, demi-fond, fond

      - 4 épreuves de saut       : hauteur et longueur, avec et sans élan

      - 1 épreuve de grimper

      - 1 épreuve de lever

      - 1 épreuve de lancer

      - 2 épreuves de natation (selon possibilité)

Cette série est forcément incomplète, car elle ne mesure pas, par exemple la valeur dans le domaine de l'équilibre ou bien encore de la défense, valeur difficilement "mesurable". 

Elle donne toutefois, une idée relativement précise de l'aptitude physique générale de manière aisée, simple et reproductible.

La résistance est ainsi évaluée au moyen de 4 épreuves :

la course de demi-fond et celle de fond, le parcours à la nage et la plongée sous l'eau; Par ailleurs l'éxécution des 12 épreuves dans un temps donné (heures ou jours) en fonction ,  est une indicateur en soi de la force de résistance.

La vitesse est évaluée par la course de vitesse, le saut en longueur avec élan et le grimper en vitesse à la corde.

La force musculaire est évaluée par le lever, le lancer, le grimper à la corde.

L'adresse, la coordination des mouvements est surtout estimée par les 4 genres de saut et le lancer.

L'énergie, la volonté se manifeste durant l'éxécution même des 12 épreuves, à éxécuter sans défaillance et avec l'objectif de réaliser les meilleures performances.

On remarquera que le choix des épreuves donne la priorité à la résistance et à la vitesse, considérées toutes deux comme la faculté de se déplacer loin et vite, par rapport à la force musculaire. Ceci est conforme à la définition de la force qui réside avant tout dans le coeur et les poumons.