1° L'hébertisme dans le monde

Le développement naturel

Il existe, depuis la nuit des temps, un mode de travail qui convient au parfait développement de tout être humain ou animal et qui leur assure un développement complet et harmonieux : c’est celui qui est à base de déplacement et s’agrémente d’efforts variés et utilitaires. 

Il leur permet d’être capable de se déplacer vite et loin tout en surmontant les obstacles rencontrés sur leur chemin.

Un guépard ou un oiseau, appliquent ce principe de manière instinctive. Ils sont parfaitement développés et nous ne les avons jamais vu pour autant fréquenter de salle de sport.

L’homme n’échappe pas à la règle et est capable d’atteindre son développement complet simplement en respectant ce principe.

Mais, n’étant plus guidé de nos jours par son instinct, il lui faut travailler avec méthode.

L'activité ou travail naturel

Notre corps est naturellement fait pour marcher, courir, sauter, grimper, porter, lancer se défendre ou nager.

Nul besoin de ré-inventer le monde: Il suffit donc pour s’entraîner naturellement … de marcher, courir, sauter, grimper, etc. Et ce, sans travestir les gestes de manière artificielle, en les décomposant par morceau,  par portion de corps, en usant de répétition ou de niveau exagérée.

Il faut par ailleurs produire une quantité de travail ou de dépense d’énergie équivalente à celle d’une journée à l’état naturel.

Si l’une des deux nécessités ci dessus vient à faire défaut, le développement s’en trouvera plus ou moins entravé.

Le foncier, la base de la condition physique

La base du développement, celui qui va participer au bon fonctionnement de l’organisme et le maintenir en bonne santé, est le développement foncier. Les exercices mettant en jeu les fonctions cardio-pulmonaires sont donc prioritaires.

Autrement dit, seront privilégiés les déplacements sous toutes ses formes. L’essentiel est de produire, avant tout, une nature et quantité de travail suffisante.

Des exercices effectués sur place, qui plus est dans l’air confiné d’une salle, seraient à l’opposé d’une pratique naturelle.

Construites autour de cette idée d’un socle foncier sur lequel on bâtit des compétences et des capacités, les diverses activités constituant la Méthode Naturelle sont classées en 10 familles.